main

ARTISTESSOS DANCE

The Martinez Brothers b2b Seth Troxler

Matinez-Redux-960x639.jpg

The Martinez Brothers, deux jeunes du Bronx, émergent comme leaders mondiaux de la scène musicale du house. Résidents du DC-10 à Ibiza depuis 2011 et en 2014 leur positionnement dans le monde du house underground et du techno est consolidée et en constante ascendance. Ses sets sont remplis d’énergie et motivés par son habilité incontestable et sa profonde connaissance de guider son publique.

Son remix omniprésent de “Bigger Than Prince” de Green Velvet (Circus) a été choisi comme le track le plus écouté d’ADE 2013, ce qui prouve sa qualité comme producteurs en leur ajoutant un groove plus obscur et cru, avec des coupure d’accents vocaux. « Ses beats ont una ir de psychodélie incrédule, des loops prolongés de  Donna Summer et de George Duke”. Cette année, le duo a réalisé un tour européen, américain, ils ont débuté en Australie et ils ont déjà des plans pour un tour en Asie. 

Seth Troxler est surement l’un des personnages les plus reconnus de la musique, le type dont les cheveux sont aussi volumineux que sa personnalité et qui ne prend au sérieux ni la vie ni lui-même. Ces qualités, unies à une passion et une connaissance du house et de la techno qui ne connait pas de limites, lui positionnent comme un standard pour une nouvelle vague d’underground et d’électronique

Ce fût quand il déménagea à Berlin quand il s’est établi en tant que DJ et producteur et quelques années plus tard, il avait déjà remisé dans les clubs les plus prestigieux de la planète. De plus, ses studios ont rencontré des personnages du dance aussi représentatifs que Matthew Dear, Art Department, ainsi que le remix de Visionquest, avec qui il a réalisé des remixes de Tracy Thorn et du propre David Lynch. Il a de même entamé un projet avec The Martinez Brothers – Tuskegee – dont l’objectif est celui de revaloriser la culture Afro-Latino Américaine.

ARTISTESSOS CLUBSOS DANCE

Gonçalo

Foto_GONCALO.jpg

Une personnalité attachante et unique comme celle de Gonçalo doit incontestablement donner ses fruits à un moment. Le portugais résident à Madrid est un esprit inquiet, comme il l’a prouvé le long de sa carrière. Pendant 8 ans il a été le déclencheur du panorama de l’électronique andalouse à Séville, la ville qui a hébergé son quartier général. Gonçalo a marqué désormais un avant et un après dans la ville du sud de l’Espagne en donnant la possibilité aux habitants de profiter pour la première fois des meilleurs artistes de la musique électronique internationale.

En 2013 il déménage à Madrid pour intégrer l’équipe de Magnum Bookings. La capitale espagnole a pu bénéficier de ses éclectiques sessions dans les meilleurs clubs, alors que Gonçalo parcourrait déjà les salles plus renommées du pays. Internationalement, le Portugal, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, les Pays Bas, ou les États-Unis on été les témoins de ses sessions dans les clubs les plus influents, tels que Weekend, Flex, Tresor, Café 1001 ou Kadoc, et des événements comme Neopop, ADE et WCMiami.

En ce qui concerne la production, Gonçalo procède du Conservatorio Superior de Música (Conservatoire Supérieur de Musique), où il a passé de nombreuses années comme attestent ses vastes connaissances en Alma Soul Music. De plus, il a lancé des tubes avec des labels comme Stereo, Amoeba ou Clarisse.

ARTISTESSOS CLUBSOS DANCE

Edu Imbernon

media_web13-960x640.jpg

Le compositeur, producteur, remixeur, DJ, directeur de label musical et artiste multidimensionnel est née à Valence, en Espagne et est devenu une star mondiale de la scène de la musique électronique.

Les débuts d’Edu remontent au fulgurant succès qu’il a remporté avec le track crée avec Coyu, “El baile alemán”, que Beatport a considéré comme le tube de l’année 2009 et qui lui a permis d’ouvrir les balaises portes de l’industrie de la musique électronique mondiale étant âgé de 19 ans.

Quelques années plus tard, Imbernon est devenu l’un des plus grands ambassadeurs du son du méditerranéen et a publié ses chansons dans des labels de renom tels que Get Physical, Young Turks, Trapez, Great Stuff ou Dynamic ainsi que dans sa propre plateforme, Eklektisch. Il a aussi remixé The XX, Maya Jane Coles ou X-Press 2, entre autres.

De plus, Imbernon est une excellent DJ, réclamé pour mixer des deux côtés de l’Atlantique, et qui aime doter ses nu-disques d’un halo de chaleur et à ses sets de techno une accessibilité pop élégante et qui invite à la danse.

ARTISTESSOS DANCE

Addictive TV

bio_pix_33-e1454580699802.jpg

Vertueux du remix audio/video, Additive TV est l’un seuls groupes de la scène de la musique électronique qui combine la musique et la vidéo. Ses spectacles impressionnants doivent leur succès à ses vidéos mash-ups et autres remix audiovisuels : la musique électronique se fusionne avec des images en accord avec le rythme des chansons, et contribuent à créer une atmosphère complètement différencié des expectatives d’un concert traditionnel. On regarde ce qu’on entend.

Recconu par des artistes de premier rang comme Grandmaster Flash, Moby et Karl Bartos de Kraftwerk, Addictive TV on été élus deux fois comme le meilleur groupe de VJ’s du monde selon le magazine DJ Mag. Le groupe a joué en plus de 40 pays : le Brésil, le Mexique, les États.Unis, la Russie, le Japon ou la Chine et à travers l’Europe entière dans des scènes éclectiques comme le Centre Pompidou de Paris, l’IMAX cinema de Londres ou le Razzmatazz de Barcelone, ainsi que dans les festivals de Skol Beats et Glastonbury.

En plus d’avoir remixé officiellement les bandes son de films tels que Iron Man, Slumdog Millionaire y Fast & Furious, Addictive TV a remixé en direct les Jeux Olympiques de Pekín pour une chaîne de télévision autrichienne, a créé des MixMasters sur les DJ et VJ pour la chaîne britannique ITV ainsi qu’une oeuvre pour le lancement du jeu Les Sims 3 et le clip vidéo de Rapture Riders pour EMI, en remixant Blondie et The Doors.

ARTISTESSOS DANCE

Luciano

3765.jpg

Considéré comme l’un des DJ’s les plus influents de nos jours, Luciano, né en Suisse et élevé au Chili a toujours été au premier rang de la scène Techno et House. Son ascension vers la célébrité, suite à son incroyable set lors de la Love Parade de Santiago du Chili, lui a permis de déménager en Europe afin d’accomplir son rêve étant âgé uniquement de 21 ans. Depuis, sa façon de comprendre la musique dans laquelle il joint sa capacité d’innover et une vision éclectique qui lui habilite mélanger l’Electronique avec le groove latino qui lui caractérise, l’ont emmené à jouer de Berlin à Ibiza, du Pérou à Tokyo en passant par Londres, Frankfort ou São Paulo.

En outre d’avoir publié un nombre considérable d’EP’s sublimes et de projets spéciales pour des labels musicaux tels que Perlon, Peacefrog, Poker Flat, M_nus ou Cocoon, Luciano a fondé Cadenza Records, une marque synonyme de risque et dotée d’une image et un style qui lui ont reporté des milliers de fans dans toute la planète.

ARTISTESSOS CLUBSOS DANCE

Vincent Valera

vv.jpg
Vincent sera présent lors du SOS 4.8 pour nous faire rêver avec l’une de ses sessions d’éléctro-indie, sans s’éloigner pourtant du house, techno, deep house et en arrivant même à l’EDM afin que nous ne pouvions pas arrêter de danser. Née à Séville et avec Murcie dans le coeur, jongle entre des salles de Murcie et Alicante, avec des performances dans les meilleurs festivals, où il a partagé le stage avec 2manydjs, Miqui Puig, Adam Ficek (Babyshambles), Bilbadino, Amable…
En outre de sa carrière comme DJ il a réalisé plusieurs mashups avec une très bonne répercussion, tels que ceux de Vetusta Morla vs. La Mala Rodríguez, ou des edits pour IZAL et Niños Mutantes. Peut-être vous l’avez entendu à Radio3.

ARTISTESSOS DANCE

Lofelive

Lofelive-2-960x665.jpg
Lofelife se ballade avec l’explosion sensorielle qui lui caractérise, -aussi spectaculaire que originelle- dans les meilleurs festivals et clubs nationaux et ses rem ixes officiels – pour Monarchy, Delorentos, Two Door Cinema Club, entre autres- ont été dansés dans toute la planète. Récemment ils ont été nommés finalistes aux Vicious Awards 2015. Sa capacité de compréhension et interprétation musicale se distinguent du creuset humain de la sonorité. Lovelife sait ce qu’il veut et par où il marche, il connaît ses armes et les moyens pour transmettre son frénésie avec des souvenirs de clubby et cette couleur synthétique éblouissante qui se détache de ses chansons, ses albums et sessions. Il vient tout juste de publier son premier album sous le nom de « Antiartic » et la critique nationale fait l’éloge de sa classe et son style, en plus de son élevé niveau de maturité de composition, ainsi que de la finesse de sa production soignée. Danser jusqu’à la mort.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies.

ACEPTAR
Aviso de cookies